Skip links

Digitalisation des marques : Du e-commerce aux produits connectés

La digitalisation est au cœur des problématiques des marques depuis plusieurs années déjà. Le changement de mode de consommation n’y est pas innocent. Si aujourd’hui les marques se lancent dans des aventures numériques diverses c’est bien sûr pour se rapprocher au mieux des nouvelles habitudes de consommation  de leurs clients.

E-commerce une solution digitale

Dans ces nouveaux modes de consommation, nous retrouvons en 1ère place le commerce en ligne. Les ventes en ligne ayant progressé de 675% en 10 ans, le e-commerce est de ce fait devenu le principal canal de vente à distance.

Si le consommateur d’aujourd’hui recherche la simplicité et le gain de temps, quoi de mieux qu’un site de vente en ligne pour supprimer l’étape du shopping tout en ayant la sensation du shopping ? Et les marques qui investissent dans la vente de leurs produits en ligne ont bien raison ! En Chine, c’est près de 589 milliards de dollars dépensés sur des sites e-commerce soit 7,5 fois plus qu’en France.

Un commerce aussi possible sur mobile

Le m-commerce ; perçu comme l’évolution logique du e-commerce car adapté au commerce sur mobile, est lui aussi pris d’assaut par les consommateurs. On constate par exemple qu’aux Etats-Unis, certaines boutiques sont consultées plus souvent sur mobile que sur ordinateur. D’autres pays comme le Japon, le Royaume-Uni et la Corée du Sud sont d’ailleurs en tête des pays réalisant le plus de transactions sur mobile. En France, on estime à 49% le nombre de consommateurs ayant visité une boutique en ligne au cours des trois derniers mois via leur portable. C’est donc un réel marché pour les marques qui s’investissent de plus en plus dans cette logique de commerce en ligne.

Par ailleurs, le simple fait de rendre responsive un site web marchand n’est plus suffisant pour les clients des marques. En effet, 75% des utilisateurs mobiles abandonnent un site lorsqu’il n’est pas adapté aux smartphones. C’est pourquoi certaines marques ont créé leur propre application mobile marchande. Mais il est vrai que le succès de ces applications mobiles a vite atteint ses limites depuis quelques années. Les clients ne suivent plus cette démarche de téléchargement abusive d’application de marques.

Une communication en évolution

Face à la transformation des habitudes, les marques ont de plus en plus recours au e-marketing pour faire passer des messages à leurs consommateurs. Mais le e-marketing doit bien faire attention à prendre en compte les messages classiques de la marque pour l’adapter à son client sur tous les devices. Effectivement, on ne communique pas de la même façon sur un téléphone portable que sur une tablette.

Aujourd’hui, le concept e-marketing du “solomo” ou social, local, mobile est entré dans les mœurs des marques pour leur stratégie de communication numérique. Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, WeChat, … sont tous des médias sociaux bien connus et utilisés par les marques.

Cependant, ils sont encore trop peu perçus comme un moyen de faire des ventes. Même si ce comportement tend à changer, un des précurseurs de la vente via réseau social fut par exemple la marque Dior. Marque, qui, il y a un an avait lancé la vente d’une édition limitée de sacs à main sur Wechat.

Pour se digitaliser et suivre le mouvement de sa clientèle, les marques se sont également tournées vers l’omnicanal. Après le multicanal, et le cross canal, la stratégie omnicanal envahit l’univers marketing. L’omnicanal permet ainsi aux marques de se rapprocher de ses clients en apportant un message clair sur toutes les plateformes de communication. Que ce soit en magasin, dans des vidéos ou sur leur site ; les marques doivent envoyer au consommateur le même discours afin de ne pas le perdre.

Des magasins futuristes

Pour réussir le challenge de l’omnicanal, les marques digitalisent également leurs points de vente.

Tablettes, robots, bornes de recharge pour smartphone, vitrines connectées, QR code, puces RFID, NFC … les marques investissent pour rendre leurs boutiques de plus en plus High Tech afin de faire vivre une nouvelle expérience client. Le merchandising est devenu digital ! Le Phygital vient renforcer l’expertise des conseillers de vente et permet aux magasins de se transformer en véritables showroom à la fois réels et virtuels.

Des nouveaux produits digitaux

L’internet des objets ou Internet of Things (IOT) voir OC est vu par certains comme la troisième révolution digitale. – Les deux premières étant respectivement l’apparition d’internet soit la révolution de l’informatique puis la révolution de la mobilité avec l’arrivée des smartphones – Grâce à l’expansion rapide du “quantified self” appelé aussi “automesure”, les objets connectés sont d’autant plus en phase avec ce que le consommateur recherche. Cette nouvelle tendance a bien été comprise par les marques qui investissent dans la R&D afin de développer des objets connectés utiles à leurs consommateurs.

Il est donc maintenant possible de perdre du poids, de mieux dormir ou encore d’arrêter de fumer simplement en utilisant les objets intelligents. Et ce sont bien toutes les marques, tous secteurs confondus qui se lancent dans la commercialisation d’objets intelligents. Par exemple, la marque Kiabi a lancé en partenariat avec Disney des pyjamas connectés. Ils permettent de scanner avec un smartphone le visuel présent sur le pyjama de son enfant pour avoir accès à une histoire Disney sur l’application dédiée.

Autre exemple, la marque Candy a quant à elle lancé il y a peu le “Simply Fi”, une gamme complète de produits électroménagers connectés. Du lave-linge et du lave-vaisselle qui se démarrent à distance, du four qui gère la température et la cuisson des aliments jusqu’à la hotte qui contrôle sa puissance, tous les objets se connectent dans une seule application permettant de tout gérer à distance.

On le remarque bien, les marques se digitalisent sous bien des moyens mais toutes ont conscience de ce nouveau challenge !